Une création du Théâtre PÀP, compagnie résidente du Théâtre de Quat’Sous


Texte Liliane Gougeon Moisan
Mise en scène Solène Paré

Assistance à la mise en scène et régie  Félix-Antoine Gauthier
Avec Simon Beaulé-Bulman, Larissa Corriveau, Amélie Dallaire, Debbie-Lynch-White
Scénographie Elen Ewing

Costumes Oleksandra Lykova
Evironnement sonore Andréa Marsolais-Roy
Éclairages Leticia Hamaoui
Assistante aux éclairages Ariane Roy

Vidéo Dominique Hawry
Direction de production Maryse Beauchesne
Direction technique Rebecca Brouillard
Coordination Valérie Hénault

Productrice Julie Marie Bourgeois
Direction artisitique Patrice Dubois


L’art de vivre se niche quelque part entre les pages d’un catalogue Ikea et celles d’un guide de la bonne ménagère, version 2021. June, Bianca, Ingrid et Jordan ont tout appris de leur époque et ils récitent leur leçon dans le confort de leur condominium, tout frais construit. Réno, déco, bio, exercice physique et saines habitudes de vie sont au programme de leur quotidien. 

Mais bientôt s’ouvriront les cloisons et surviendra un grand déluge qui poussera les protagonistes dans un étrange et troublant retour à la Nature. Dans cet univers préapocalyptique ou postoptimiste (c’est selon), Liliane Gougeon Moisan ausculte notre monde avec cruauté et sauvagerie. À l’insouciance du présent, elle oppose la beauté trouble de l’avenir.

Lors de sa réception du prix Gratien-Gélinas 2019 , l’autrice affirmait : « J’ai quelque chose comme une curiosité, une inquiétude, une méfiance face à la perfection. Devant la pression sociale que suscitent les images, les conseils, les principes et les idéaux qui nous assaillent, je me demande parfois où se situe notre libre arbitre. Et il m’arrive de penser que, peut-être, dans les gestes banals du quotidien, se cache l’expression la plus simple de notre condition humaine. » Pour prendre parole avec elle et donner vie à ce somptueux décor intérieur, le Théâtre PÀP  a invité la metteure en scène Solène Paré. En 2020 , Solène a terminé sa résidence à Espace GO , où elle aura monté  Quartett de Heiner Müller et  Les Louves de Sarah DeLappe. En 2021 , elle y a présenté sa mise en scène de  La Brèche, de l’autrice américaine Naomi Wallace.